Nos porte-paroles

Pour que le hand continue de vous faire vibrer, protéger l’intégrité de nos compétitions est un enjeu majeur.


Retrouvez toutes les informations utiles, les interviews vidéos de nos experts et venez tester vos connaissances en répondant aux quizz de chaque module !

Je démarre les vidéos

Les 5 règles majeures à respecter

par les acteurs du handball

  • Ne pariez pas sur le handball, ni directement ni par l’intermédiaire de vos proches
  • Ne participez jamais au trucage d’un match, même en influençant une phase de jeu secondaire
  • N'acceptez pas de cadeau, d’argent, d’invitation de personnes inconnues ou suspectes et restez sourd à leurs promesses
  • Ne divulguez jamais une information inconnue du public sur vous-même, un autre joueur ou votre club, qui pourrait être utilisée pour des paris sportifs
  • En cas d’approche pour truquer un match, de soupçons ou en cas de question sur des informations sensibles : ne le gardez pas pour vous et parlez-en à quelqu’un de confiance

Actualités

LES PARIS SPORTIFS : éléments d’information et chiffres

Quelques rappels :

 

Il existe deux moyens de proposer ou de prendre des paris sportifs :

  • en ligne (sur Internet, via un ordinateur, une tablette ou un smartphone),
  • ou « en dur » (dans des points de vente qui constituent un réseau physique).

Certains pays interdisent purement et simplement les paris sportifs sur leur territoire, par exemple l’Inde ou les USA (sauf dans le Nevada, Etat de Las Vegas). Mais la plupart des pays autorisent les paris sportifs en ligne et en dur, comme la France. Le plus souvent, lorsqu’ils sont autorisés et régulés, les paris sportifs sont proposés au travers d’un système de licence ou d’un monopole (ex : la Française des Jeux). La France s’est dotée d’une législation spécifique pour les jeux d’argent et de hasard en ligne spécifique, qui règlemente notamment les paris sportifs (Legifrance)

 

Deux formes principales de paris sportifs existent en France :

  • le pari mutuel : les mises sont partagées équitablement entre les gagnants et le parieur ne sait pas à l’avance combien il peut gagner (exemple : « Loto Foot ») ;
  • le pari à cote : un opérateur propose des paris avec une cote (valeur) qu’il a préalablement fixée, qui représente la probabilité qu’un évènement se réalise et qui permet au parieur de connaître à l’avance la somme qu’il est susceptible de gagner si son pari est correct.

LES CHIFFRES AU NIVEAU INTERNATIONAL EN 2014

  • Près de 1 000 milliards de $ : le montant des mises enregistrées dans le monde en 2014, ce qui correspond au PIB d’un pays comme la Corée du Sud
  • 20 milliards de $ : le Produit Brut des Jeux au niveau mondial en 2014, c’est-à-dire le chiffre d’affaires cumulé des opérateurs de paris sportifs, une fois qu’ils ont versé les gains aux gagnants. Ce chiffre a été multiplié par 5 en 15 ans. Cependant, si les paris sportifs drainent des sommes considérables, les chiffres d’affaires des opérateurs sont relativement faibles en comparaison d’autres secteurs d’activités. En d’autres termes, les opérateurs de paris sportifs brassent autant d’argent que de grandes sociétés multinationales mais n’en retirent que de faibles profits
  • 5% : la part que représentent les paris sportifs au sein du marché mondial des jeux d’argent et de hasard (Casino, poker, hippisme)
  • 85% : la part (calculée sur le montant des mises) occupée dans le monde par les paris sportifs illégaux
  • 86% : la part du nombre d’affaires de trucages liés au paris sportifs qui concerne le football. Viennent ensuite le tennis (4%) et le cricket (3%)

LES CHIFFRES AU NIVEAU FRANÇAIS EN 2014

  • 1.9 milliards d’€ : le montant des paris sportifs engagés dans le réseau physique de la Française des Jeux, soit une augmentation de près de 20% par rapport à 2013. Les observateurs annoncent que le montant des mises pourrait atteindre 2,7 milliards € en 2016
  • 1 107 millions d’€ : le montant des mises engagées sur les sites des opérateurs de paris en ligne agréés par l’ARJEL. Ce chiffre est augmentation de 31% par rapport à 2013. Les observateurs annoncent que le montant des mises pourrait atteindre 1,5 milliard € en 2016
  • 63% : la part des mises globales prises sur des compétitions de football auprès des opérateurs agréés
  • 89,4% : la part des mises engagées auprès des opérateurs agréés sur les trois sports suivants : football, tennis et basketball
  • 109 millions d’€ : le montant des mises engagées sur les matches de la Coupe du Monde 2014 de football auprès des opérateurs agréés par l’ARJEL, soit 10% de l’ensemble des mises engagées en 2014
  • 10 millions d’€ : le montant des mises engagées sur des compétitions de handball auprès des opérateurs agréés. Cela représente un peu moins de 1% du montant cumulé des mises, toutes disciplines confondues
  • 1,9 million d’€ : le montant du « droit au pari » sur internet en France (estimation non officielle). Le droit au pari est la somme reversée par les opérateurs agréés aux organisateurs français de compétitions (fédérations, ligues professionnelles notamment). Cette somme représente environ 1% du montant des mises engagées sur les sites de ces opérateurs et portant sur des compétitions se déroulant en France
  • Environ 100 000 € : le montant du « droit au pari » concernant le handball français et reversé à la FFHB et à la LNH par l’ensemble des opérateurs autorisés en France (pour les paris en ligne et ceux en dur)